toute la collection   

Long métrage - Etats-Unis/2011/105minutes/VOSTF
Sorti le le 24 octobre 2012
Distributeur : Why Not Productions

 voir la bande annonce
 télécharger le dossier de presse (.pdf)
 les séances

 le site du film
 voir le film en VOD




LISTE ARTISTIQUE

Un film de Werner Herzog
105 Minutes / Etats-Unis 2011 / 11,85 / Dolby SRD/ Visa n°133598
*“Au fond de l’abîme – Un conte de mort, un conte de vie”
Liste technique
Réalisation
WERNER HERZOG
Production
ERIK NELSON
Photographie
PETER ZEITLINGER
Musique
MARK DEGLI ANTONI
Montage
JOE BINI
Producteurs éxécutif
ANDRE SINGER, LUCKI STIPETIC
HENRY SCHLEIFF, SARA KOZAK,
DAVE HARDING, AMY BRIAMONTE
Coordinateur de production
ROBERT ERICKSON
Caméras additionelles
DON FRIDEL, JERRY HATTAN,
KEVIN O’BRIEN, DAVE ROBERSON,
JAKE WILGANOWSKI
Département son
ERIC SPITZER, JEFF DUNCAN,
RANDY FOSTER, MICHAEL LILE,
AL MCGUIRE, STEVE OSMON
Assistant Caméra
ERIK SOELLNER
Assistant de production
HARRY SCHLEIFF
Directeur de post-production
RANDALL BOYD
Coordinateur de post-production
BERNIE LEINFELDER
Assistant monteur
ALEX BUSHE
Musiciens
COLIN STEVENS
SEBASTIAN STEINBERG – contrebasse
LISA GERMANO - violon
DAVID BYRNE - guitare
PETER BECK – instruments à vent
MARK DEGLI ANTONI – piano, percus-sion
Mixage
MIKE KLINGER - Tree Falls Post
Produit par
INVESTIGATION DISCOVERY
CREATIVE DIFFERENCES
SKELLING ROCK
Produit en association avec
MORE 4
SPRING FILMS Ltd.
WERNER HERZOG FILM GmbH



INTO THE ABYSS
de Werner Herzog

Festivals, récompenses

BFI London Film Festival 2011
Prix Grierson du Meilleur documentaire

Toronto International Film Festival 2011

Telluride International Film Festival 2011

Festival du Cinéma Américain de Deauville 2012
Sélection Les Docs de l'Oncle Sam

Synopsis

Le 24 octobre 2001, dans la petite ville de Conroe au Texas, Jason Burkett et Michael Perry, en quête d'une voiture à voler, abattent de sang-froid Sandra Stotler, son fils Adam et l'ami de ce dernier, Jeremy. Retrouvés puis arrêtés, les deux jeunes hommes, âgés d’à peine 19 ans, sont condamnés : Burkett à la prison à perpétuité, Perry à la peine capitale.

Le 1er juillet 2010 le cinéaste Werner Herzog interviewe Michael Perry, huit jours avant son exécution.
Suite à cette rencontre, il retourne sur les lieux du crime, interroge les enquêteurs, con-sulte les archives de la police, discute avec les familles des victimes et des criminels, rencontre un ancien bourreau du couloir de la mort. Non pour juger mais pour essayer de comprendre.
Au-delà du fait divers, Herzog nous entraine dans une enquête sur l’Amérique et les profondeurs de l’âme humaine.








A propos du film

"Je ne suis pas un défenseur de la peine de mort. Je n'ai pas d'argumentaire à proposer, mais une histoire, celle de la barbarie de l'Allemagne nazie.

Des milliers et des milliers de personnes condamnées à la peine capitale, une pratique de l'euthanasie systématisée, et pour couronner le tout, l'extermination de six millions de juifs dans le cadre d'un génocide dont l'ampleur est sans précédent dans l'histoire de l'humanité.

Argumenter qu'il s'agit d'hommes et de femmes innocents qu'on a exécutés, n'est, à mon avis, qu'une donnée secondaire. Aucun Etat ne devrait pouvoir s'arroger le droit, sous aucun prétexte, d'exécuter un être humain. Point final.

Je n'ai pas à juger de la culpabilité ou de l'innocence de qui que ce soit. Les tribunaux sont là pour ça. Le film ne vise pas non plus à excuser les crimes commis.

Il ne fait aucun doute que les crimes de ces individus sont monstrueux, mais leurs au-teurs ne sont pas des monstres. Il s'agit d'êtres humains. C'est pour cette raison que je les traite avec respect et que je m'adresse à eux en les vouvoyant. Bien que cela ne se voie pas à l'image, je porte un costume pour les interviewer.

L’équilibre, le ton juste dans le dialogue sont des éléments essentiels : je n'exprime aucune colère de militant, même si ma position est claire. Je ne verse ni dans le sentimenta-lisme, ni dans la commisération, ni dans aucune forme de camaraderie. Mais il y a une soli-darité naturelle qui se manifeste à l'égard des détenus quand ces derniers luttent juridiquement en appel afin de voir leur exécution retardée ou commuée en condamnation à perpétuité. Et par-dessus tout il y a ce sentiment fort que ces individus sont des êtres humains."

Werner Herzog





Regarder le film en VOD :




contact@whynotproductions.fr
13 rue Victor Cousin Paris V
cinemadupantheon@yahoo.fr